Les trois méthodes de prévision

Les méthodes informelles utilisent des experts, soit au travers de focus groups2 , soit en utilisant des méthodes moins formalisées.
Ces méthodes utilisent les connaissances implicites des experts, leur connaissance des phénomènes spéciaux, leur connaissance d'événements futurs. Ils apportent dans la prévision du futur tout ce qui ne s'expliquera pas par le passé.Les méthodes informelles complètent souvent les autres méthodes, lorsque des phénomènes nouveaux interfèrent avec des phénomènes plus classiques et plus connus.

Les méthodes extrapolatives permettent d’analyser des séries chronologiques (historique d’une variable X(t) sur une longue période allant de -∞ à t) pour déterminer les valeurs prévisibles à t+1, t+2, etc. Ces méthodes ne cherchent pas à expliquer l’historique, mais seulement à le prolonger. En fait, la seule variable « explicative » utilisée par les méthodes extrapolatives est le temps pour les saisonnalités.

Les méthodes explicatives, quand à elles cherchent à expliquer un historique par des variables exogènes. On va chercher des relations du type


[math]v(t)=f(x_1(t),x_2(t),...,x_n(t))[/math]


Où les xi(t) sont des variables dont on connait les valeurs au cours du temps.


Exemple 1

Soit une entreprise québécoise, fabriquant des meubles haut de gamme pour le marché américain. Elle prépare son plan stratégique pour l’année suivante et se demande quelle seront ses ventes aux États-Unis. Elle peut :

Réunir ses responsables des ventes, et essayer de faire un focus groupe sur leur perception du marché, sur leur perception de la concurrence, etc…
Ressortir 3 années d’historique, état par état (ou globalement) et chercher si les ventes suivent une tendance ou des saisonnalités. Ensuite, anticiper le futur en extrapolant le passé.
Sachant que les ventes dépendent du prix et de l’état de la consommation, utiliser 3 historiques; les ventes v(t), le prix du baril de Pétrole (pb(t)) et le taux de change du huart (tch(t)) et chercher à expliquer les ventes par le prix du baril et du huart v(t)=f(pb(t),tch(t)). Ensuite, réunir des expert et établir des scénarios possibles de l’évolution du prix du baril et du taux de change, et en déduire des scénarios de ventes.

Exemple 2
Comment anticiper les ventes de bières dans une grosse épicerie?
On peut utiliser un historique, repérer des saisonnalités (par exemple pic de vente le mardi) et faire un modèle basé sur l’historique.
On peut aussi essayer d’expliquer les variations par les matchs des canadiens et par la température. Ces deux variables exogènes donneront peut être une meilleure précision que la seule utilisation de l’historique.