cas des roues de vélo

Fabrication d'une roue de vélo

La fabrication d'une roue de vélo de course est assez complexe. Une vidéo décrit sur youtube l'ensemble des étapes.

À partir d'observations, de visites (en l’occurrence de visionnage), on peut décrire le diagramme de déroulement matière correspondant:


Figure 1: graphe déroulement matière de la fabrication de la roue

Du graphe à la nomenclature

On pourrait décrire une nomenclature trivial, sans identifier aucun produit intermédiaire. Dans ce cas, la fabrication d'un lot d'une roue donnée déclencherait une gamme de production avec 12 opérations élémentaires, allant du cintrage des jantes à partir de tubes profilés jusqu'à l'assemblage final et le contrôle. Cela représenterait plusieurs inconvénient, comme par exemple un délais de fabrication vraisemblablement très long (12 opérations, c'est beaucoup



Figure 2: nomenclature triviale à un seul niveau

Notons que cette figure représente une nomenclature générique, mais qu'en fait, chaque nomenclature d'une roue particulière utilisera des profilés, rayons et autres particuliers. On peut noter ici que, par exemple, le même rayon peut entrer dans des nomenclatures de produits finis différents (24 ou 28 rayons par exemple) et que deux produits différents peuvent avoir des nomenclatures identiques (deux roues avants, même moyeu, même rayons et même nombre de rayons, mais couleur différente).


Puisque la fabrication est complexe, on sera sans doute amené à couper cette nomenclature en deux niveau au moins. Ce qui va guider le choix du composant intermédiaire que l'on veut identifier, c'est de se positionner juste avant une différenciation : ainsi, le même composant stocké pourra servir pour plusieurs produits finis. Cela va finalement donner deux possibilité:

  • Stocker après le traitement de surface (avant de donner la couleur)
  • Stocker avant le perçage (la même jante servira pour plusieurs roues ayant des nombres différents de rayons

Le choix dépendra de multiples paramètres: existe-t-il réellement des roues ayant le même profil et des couleurs différentes, est-ce que la couleur ne détermine pas aussi le nombre de rayons, quel est la configuration de l'atelier, etc....

Coupure avant le traitement de surface

On identifiera donc des jantes brutes non colorées. La nomenclature d'une jante brute non colorée (niveau 1) sera réduite à un tube (niveau 2). La nomenclature d'une roue comprendra une Jante brute non colorée, moyeu (1), rayons (n), vis rayons (n), couronne (2), vis alu (4). Deux roues ayant des couleurs différentes mais le même nombre de rayons auront la même nomenclature, mais pas la même gamme puisque la première opération de coloration diffèrera d'une à l'autre.

Coupure avant le perçage

On identifiera donc des jantes brutes colorées. La nomenclature d'une jante brute colorée (niveau 1) sera réduite à un tube (niveau 2). La nomenclature d'une roue comprendra une Jante brute colorée, moyeu (1), rayons (n), vis rayons (n), couronne (2), vis alu (4). Deux roues ayant des couleurs différentes mais le même nombre de rayons auront la même gamme, mais pas la même nomenclature puisque la jante colorée ne sera pas la même.

Gammes et opération

La difficulté ici sera de déterminer les durées opératoires.

  • Pour le cintrage, pas de problème. On connait la durée pour faire 4 jantes. Soit on exprimera que la durée opératoire est le quart de cette durée, soit on exprimera la durée réelle et on dira que l'on en produit 4 à la fois
  • Pour la trempe, il faudra donner les caractéristiques (durée, nombre de jantes que l'on peut tremper simultanément. La difficulté viendra du calcul de charge induite, puisqu'il est possible de mettre des jantes différentes dans le même bain
  • Pour le four, il faudra donner les caractéristiques (température et durée, nombre de jantes que l'on peut tremper simultanément). Il est vraisemblable que l'on pourra mettre des jantes différentes dans le four, pourvu que les températures et durées soient les mêmes. Mais il est possible que la durée opératoire (en particulier la montée en température) dépendent de la charge totale du four....

Évidement, si on est en grade série (des séries d'un nombre de jantes multiple du volume du four) ces problèmes ne se posent pas. En petite série, oui.