Exemple presse

Cet exemple concerne une entreprise qui possède de nombreuses presses à injecter et souhaite utiliser un logiciel de gestion de la fabrication (ou un ERP).Cette entreprise possède 28 machines et doit modéliser ses machines sous forme de "postes de charge" afin de lier les postes de charges aux opérations de production.

Description des ressources


Une entreprise de production dispose, entre autre, de 28 presses à injecter des modèles suivants :
Image NomPuissanceNombre
 SANDRETTO 95T S8 SEF90 / 192 952
 ARBURG 50T 270-210-500 503
 DEMAG 60T / 370 / 200 NC4 CONCEPT 603
 FERROMATIK MILACRON 60T 602
 SANDRETTO 60T S8 SEF100 603
 SANDRETTO 60T S8 SEF90 603
 KRAUSS MAFFEI 80T 80-160 C2 SP 160 803
 ARBURG 85T 320 M 853
 SANDRETTO 85T S8 SEF100 853
 BILLION 90T / H280 VISU 5000 902

Cette entreprise fabrique de nombreux produits, mais ceux ci peuvent être fait sur plusieurs machines différentes. En particulier, cinq références particulières de produits peuvent être fait avec les machines suivantes :

Produit Machines possibles
P150 ou 60 tonnes
P260 tonnes
P360 ou 80 tonnes
P480 ou 85 tonnes
P585 tonnes

Proposition 1


La première solution consiste à créer :

  • 28 machines: avec un numéro, une désignation (leur nom), la date d'achat, etc.
  • 6 postes de charge pour les gammes
    • PC1 : regroupant toutes les machines de 50 ou 60 tonnes (14 postes)
    • PC2 : regroupant toutes les machines de 60 tonnes (11 postes)
    • PC3 : regroupant toutes les machines de 60 ou 80 tonnes (18 postes)
    • PC4 : regroupant toutes les machines de 80 ou 85 tonnes (10 postes)
    • PC5 : regroupant toutes les machines de 85 tonnes (3 postes)
    • PC6 : regroupant toutes les machines de 90 tonnes (2 postes)
    • PC7 : regroupant toutes les machines de 95 tonnes (2 postes)

Évidemment, avec initialement 28 machines, il y a maintenant 60 postes puisque de nombreuses machines appartiennent à plusieurs postes de charges (les 11 presses de 60 tonnes appartiennent toutes aux postes de charges PC1, PC2 et PC3)
Les gammes de fabrication contiendront les opérations suivantes :

Produit Poste de charge
P1PC1
P2PC2
P3PC3
P4PC4
P5PC5

L'avantage de cette méthode, c'est que les gammes sont simples. Une seule opération d'injection par produit.
L'inconvénient proviendra lorsque l'on cherchera à utiliser ces données pour faire de la planification à capacité finie. En effet, la capacité des postes de charge n'a pas beaucoup de sens puisque certaines presses se retrouvent dans plusieurs postes.

Proposition 2

La seconde solution consisterait à créer :

  • 28 machines: avec un numéro, une désignation (leur nom), la date d'achat, etc.
  • 6 postes de charge pour les gammes
    • PC1 : regroupant toutes les machines de 50 (3 postes)
    • PC2 : regroupant toutes les machines de 60 tonnes (11 postes)
    • PC3 : regroupant toutes les machines de 80 tonnes (7 postes)
    • PC4 : regroupant toutes les machines de 85 tonnes (3 postes)
    • PC5 : regroupant toutes les machines de 90 tonnes (2 postes)
    • PC6 : regroupant toutes les machines de 95 tonnes (2 postes)

Ce découpage est une partition puisque chaque machine appartient exactement à un poste de charge.
Les gammes de fabrication contiendront les opérations suivantes :

Produit Opération normale Opération de substitution
P1 PC1 PC2
P2PC2
P3PC2PC3
P4PC3PC4
P5PC4

L'ordre dans lequel apparaissent les postes de charge (opération principale et opération de substitution) permet de déterminer une priorité. Il peut y avoir des produits utilisant PC1 ou PC2 et d'autres utilisant PC2 ou PC1.
L'avantage de cette méthode, c'est la facilité à effectuer le calcul de charge à capacité finie.
L'inconvénient de cette méthode, c'est que pratiquement aucun logiciel ne saura utiliser adéquatement les opérations de substitution pou rlisser les charges. Tous les produits se verront affecter par défaut leur premier choix, mêm esi cela induit une surcharge sur certain poste et une sous charge sur d'autre. Le lissage devra être fait manuellement.

Proposition 3

La dernière solution consisterait à créer :

  • 28 machines: avec un numéro, une désignation (leur nom), la date d'achat, etc.
  • 10 postes de charge pour les gammes

Poste de charge Nom Tonne Nombre
PC1 ARBURG 50T 270-210-500 503
PC2 ferromatik_milacron_60T 602
PC3 demag_60t_nc4 603
PC4 SANDRETTO 60T S8 SEF90 / 192 603
PC5 SANDRETTO 60T S8 SEF100 / 192 603
PC6 KRAUSS MAFFEI 80T 80-160 C2 SP 160 804
PC7 KRAUSS MAFFEI 80T 80-160 C2 SP 160 803
PC8 Arburg-320M-85T 853
PC9 billion-visu5000-H280-90T 902
PC10 SANDRETTO 95T S8 SEF90 / 192 952

Ce découpage est une partition puisque chaque machine appartient exactement à un poste de charge.
Les gammes de fabrication contiendront les opérations suivantes :


Produit Opération normale Op. de substitution1 Op. de substitution2 Op. de substitution3 Op. de substitution4 Op. de substitution5
P1 PC1 PC2 PC3 PC4
P2 PC2 PC3 PC4 PC5
P3 PC2 PC3 PC4 PC5 PC6 PC7
P4 PC6 PC7 PC8
P5 PC8

Cette solution a de multiples avantage. D'une part, c'est un epartition, et on est certain que les opérations décrites sont correctes. En effet, les machines des postes de charges sont exactement les mêmes. Les moules de presses seront certainement interchangeables d'un epresse à l'autre alors qu'avec les autres solution, il se peut qu'une seule opération puisse se faire avec plusieurs moule, selon la machine choisie.
En revanche, cela fait tout de même beaucoup d'opérations...

Conclusion

En règle générale, la solution 1 est à proscrire. Le calcul de la charge est une opération si importante qu'il faut proscrire une solution qui interdit d'avoir une vue réelle de la charge. La solution 3 est intéressante, mais il y a beaucoup d'opérations. La question que l'on peut se poser est la suivante : est-il indispensable de mémoriser toutes ces opportunités ? En effet, il est possible de ne mémériser que la première opération. Le responsable de la production pourra décider de faire une opération différente si un lissage de charge le demande.

Les photos sont issues de
http://www.2m-plasturgie.com/accueil0_2m_international.htm