Méthodes d’approvisionnement en flux poussé

Les méthodes d’approvisionnement en flux poussé permettent de décider quoi mettre en fabrication et quand, à partir d’une connaissance de la demande dans le temps.

En Make-to-order, la demande est un carnet de demandes fermes, mais en Make-to-forecast, la demande est constituée des prévisions de vente. Le but est de prévoir quoi faire et quand, mais ensuite, si on gère en make-to-forecast, de lier les demandes réelles aux prévisions.
Il faut tout d'abord savoir combien de production lancer par semaine, pour équilibrer les coûts de stockages et les coûts de lancement.

Ensuite, il faut faire le lien entre les demande prévue et les commandes fermes, avec le mécanisme de disponible à promettre (Avalable To Promise, ATP)