Gestion scientifique des stocks

La gestion scientifique des stocks comporte 3 grandes étapes :

  • Identification du problème et recherche du modèle,
  • Calcul des paramètres optimaux du modèle,
  • Application d’une politique de gestion.



Figure 1


La première étape consiste à identifier la nature du problème et les coûts mis en jeu. Le problème peut être mono ou multi période(s). On parle de multi-périodes lorsque le produit acquis lors d’une période est réutilisable durant la période suivante (stockage de meubles par exemple). On parle de mono période lorsque le produit acheté ne peut servir que dans une seule période (articles promotionnels, produits frais, journaux, produits de mode, etc.). Si la demande est suffisamment stable, on parlera de problème cyclique (et on cherchera une valeur de Q unique, qui sera commandée chaque fois). Si au contraire la demande est variable dans le temps, on aura à chercher un ensemble de Qi. Les contraintes portent sur les modes d’approvisionnement, l’entreposage, les liquidités, le couplage entre produits, etc. Les coûts seront de deux types : les coûts d’acquisition (liés à la passation de la commande) et les coûts d’entreposage.

L’optimisation du modèle est la phase la plus simple. Il s’agit d’appliquer les méthodes mathématiques classiques pour trouver dans le modèle la ou les valeurs de Q qui optimisent les gains (minimisent les coûts).

Finalement, il faut adapter le modèle à la réalité car les hypothèses ne sont jamais totalement respectées. Il existe deux grandes familles de politique de gestion.

  • Politique par Quantité économique ou point de commande: on conserve la (ou les) quantités Q* calculées à l’étape 2, et on adapte les dates de commande pour tenir compte des variations de la demande par rapport aux hypothèses (méthode Q,s),
  • Politique périodique : on conserve la période de commande T, mais on adapte les quantités approvisionnées en fonction des consommations réelles (méthode T,s)

Les coûts en jeu

La gestion des stocks consiste à minimiser les coûts liés à la gestion et la tenue des stocks. On distingue habituellement les coûts suivants :

  • Coûts de passation de commande1
  • Coût de possession du stock,
  • Coût de rupture

Selon les cas, ces coûts sont pertinents ou pas. Lorsqu’on cherche la meilleure politique de gestion de stock, on cherchera à isoler les coûts dits différentiels. Un coût est dit différentiel s’il varie en fonction de la politique choisie. Les coûts qui ne varient pas en fonction de la quantité approvisionnée sont non différentiels et peuvent être négligés.